Comment réduire l’impact environnemental de votre entreprise ?

Comment réduire l’impact environnemental de votre entreprise ?

Démarche éthique, réduction des coûts sur le long terme, amélioration de la marque employeur, renforcement de l’engagement collaborateurs… Les avantages de la transition écologique sont incontestables pour une entreprise. Un chiffre permet d’illustrer l’importance de l’écologie pour les salariés Français : 78% des cadres choisiraient un employeur éco-responsable s’ils changeaient de job (source : cadremploi). Mais par où commencer pour devenir une entreprise écologique ? Tour d’horizon des initiatives vertes à mettre en place.

💡 Vous n’avez pas le temps de lire cet article dans son intégralité ? Remplissez le formulaire pour recevoir la version PDF.

Sensibiliser et former les collaborateurs

Organiser des ateliers éco-responsables

Sensibiliser les collaborateurs à la préservation peut être un excellent catalyseur pour réduire votre impact environnemental. Il faut tout de même que vous ayez déjà enclenché des initiatives en amont comme le recyclage des déchets, afin de montrer que l’entreprise est moteur sur le sujet de la transition écologique et non pas seulement donneuse de leçons. Durant la semaine du climat en février 2019, l’entreprise Morning Coworking a par exemple convié 3 sociétés pour sensibiliser sur autant de sujets différents : Too Good To Go pour le gaspillage alimentaire, Surfrider fondation pour le traitement des déchets et Les Others pour le changement climatique.

Difficulté 💚  |  Coût 💛

Former les collaborateurs

Certains ateliers permettent aux collaborateurs d’adopter des bonnes pratiques au quotidien. En plus de cela, il est impératif de communiquer sur chacune de vos initiatives. Vous mettez le recyclage en place ? N’hésitez pas à envoyer un mail à vos collaborateurs pour bien leur expliquer le fonctionnement, et à diffuser des panneaux d’affichage au sein de votre entreprise. Vous pouvez également leur communiquer des listes de bonnes pratiques, comme par exemple nos 5 astuces pour réduire sa pollution numérique.

Difficulté 💚  |  Coût 💚

Infographie : 5 astuces pour réduire sa pollution digitale

Collecter, trier et recycler les déchets

Collecter

Cela nous arrive à tous : nous collectionnons chez nous des bouchons, textiles, piles… Sans avoir le temps de les emmener dans des points de collecte et qui finissent pas traîner chez nous, nous donnant presque envie d’arrêter le recyclage. Pour éviter cette frustration à vos collaborateurs, pourquoi ne pas mettre en place des points de collecte directement dans votre entreprise ? Pour cela, vous pouvez faire appel à des organismes publics ou privés. Si votre quantité de déchets est trop limitée, vous pouvez mutualiser vos déchets avec ceux d’une autre entreprise dans le même secteur géographique.

Difficulté 💛  |  Coût 💚

Trier et recycler

Depuis 2016 et l’obligation du tri des 5 flux, décret de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le tri des matières suivantes est obligatoire dans les entreprises produisant plus de 1100 L de déchets par semaine (l’équivalent d’un grand bac poubelle roulant) : papier/carton, métal, plastique, verre et bois. Pour aller plus loin que cette obligation, vous avez la possibilité de trier tous types d’éléments : cartouches d’encre, tubes fluorescents, bouteilles en plastique, canettes en aluminium, mégots de cigarettes… Pour la récupération du papier, nous vous recommandons la société ELISE, qui emploie des personnes en réinsertion ou en situation de handicap : une belle initiative éco-responsable.

Difficulté ❤️  |  Coût 💛

Réduire la consommation

L’électricité

Il existe de nombreux moyens de moins consommer d’électricité. Éteignez les lumières et climatiseurs dans les salles inoccupées, ou investissez dans des dispositifs le faisant automatiquement. Optez pour des stores plutôt que pour la climatisation. Incitez vos collaborateurs à éteindre leurs ordinateurs quand ils quittent le travail, plutôt que de le mettre en veille comme le font 60% des utilisateurs. D’après une étude Visiosoft, cette pratique coûte 200€ par an par utilisateur à l’entreprise ! Sachez également qu’il existe de nombreuses aides de l’État pour réduire la consommation d’énergie des entreprises. Pour en savoir plus, nous vous conseillons vivement de vous tourner vers la formation gratuite Écopro. 3,7 millions de structures y sont éligibles en France.

Difficulté 💚  |  Coût 💚

L’eau

Pour économiser l’eau, encore une fois, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Remplacer les robinets traditionnels par des boutons poussoirs permet d’économiser en moyenne 50% d’eau. Sans aller jusque là, il existe des équipements à connecter aux robinets et permettant d’en réduire sensiblement le débit.

Difficulté 💛  |  Coût 💛

Le papier

Pour réduire l’impression de papier, la solution la plus efficace reste la digitalisation. Contrats de travail, bulletins de paie, notices de mutuelles, attestations de formation, bilan social individuel… Tout l’administratif des collaborateurs peut aujourd’hui être numérisé. On pense également aux entretiens individuels et professionnels. Les entretiens génèrent en moyenne 20 feuilles par an et par collaborateur ! Un entretien est en effet souvent imprimé à 3 reprises : le collaborateur et le manager impriment chacun une version pour préparer l’entretien, puis version finale est imprimée pour signature. Une solution de gestion des entretiens comme Skillapp vous permet de digitaliser tout le processus d’entretien jusqu’à la signature électronique. Pour réduire la consommation de papiers, vous pouvez également mettre vos imprimantes en recto/verso par défaut, placer un bac à brouillons à côté de chaque imprimante avec un écriteau “servez-vous”, fournir des pinces à dessin à vos collaborateurs afin de transformer leurs brouillons en bloc-notes…

Difficulté 💛  |  Coût 💛

Le plastique

Un salarié Français consomme en moyenne 650 gobelets par an, pour un coût compris entre 15 et 80€. En France, 4 milliards de gobelets sont jetés par an, soit 126 gobelets par seconde. Un chiffre qui fait froid dans le dos. Pour diminuer la consommation de plastique, c’est pour nous le premier combat que vous devez mener. Il suffit pour cela d’offrir des mugs et gourdes à vos collaborateurs et de supprimer définitivement les gobelets et bouteilles en plastique. Un petit investissement qui sera très rapidement rentabilisé. Pour éviter que vos collaborateurs évitent d’acheter des plats préparés dans des barquettes en plastique sur la pause du midi, vous pouvez également investir dans un distributeur de produits frais contenus dans des bocaux en verre réutilisables.

Difficulté 💚  |  Coût 💛

Lutter contre la pollution

Réduire la pollution digitale

En 2019, Internet a autant pollué que l’aviation civile en étant à l’origine de 2% des gaz à effet de serre. Ce chiffre devrait doubler d’ici 4 ans. Parmi les actions qui polluent sans que l’on s’en rende compte : effectuer une recherche sur Google, envoyer un mail, conserver ses mails sans jamais les supprimer, s’abonner à des newsletters qu’on ne lit pas… Pour vous donner un exemple, supprimer 30 mails revient à économiser la consommation d’une ampoule en 24h. Autres chiffres impressionnants : 33 emails sont envoyés par jour en moyenne par un salarié Français, ce qui représente sur un an 180 kg de CO2 soit l’équivalent d’un trajet de 1000 km en voiture (source : cleanfox). Des gestes simples permettent de limiter sa pollution digitale : supprimer régulièrement ses mails grâce à l’outil cleanfox, utiliser des moteurs de recherche écologiques comme Ecosia, fermer ou suspendre ses onglets inutilisés… Nous avons répertorié et détaillé ces actions dans une infographie à diffuser à vos collaborateurs. Attention à bien envoyer le lien vers le document, et non le document en lui-même car vous l’aurez compris : les pièces jointes polluent 😉

Difficulté 💚  |  Coût 💚

Réduire la pollution liée aux transports

Pour limiter les émissions de CO2 dues aux trajets de vos collaborateurs, le télétravail même un jour par semaine est une excellente option. Vous pouvez également mettre en place un programme de covoiturage pour les personnes qui habitent à proximité les unes des autres, inciter les collaborateurs à prendre les transports en commun, ou encore mettre à disposition des vélos d’entreprise. Cette dernière initiative permet d’éviter les trajets du midi en voiture pour aller au restaurant ou chercher à manger. Parez les vélos des couleurs de votre entreprise et vous obtenez un bel outil de communication pour votre marque employeur.

Difficulté 💛  |  Coût 💛

Compenser les émissions de CO2

Pour aller encore plus loin dans votre lutte contre la pollution, vous pouvez mettre en place des actions pour la combattre directement. L’entreprise Reforest’action a lancé l’offre “1 recrutement = 1 arbre planté”. Lorsqu’un nouveau collaborateur arrive dans l’entreprise, on lui remet un code afin qu’il puisse virtuellement planter un arbre dans le pays de son choix. Vous pouvez également participer au combat en instaurant le mécénat de compétences, cette pratique qui consiste à mettre les compétences de vos collaborateurs au service d’associations quelques heures par mois. Vous pouvez par exemple vous adresser à l’association Passerelles et Compétences qui aide 3101 associations dans toute la France.

Difficulté 💚  |  Coût 💚

Acheter des produits écologiques

Enfin, lutter contre la pollution passe par l’achat de produits écologiques. Énergie renouvelables, mobilier provenant de forêts bien gérées, papier recyclé, fournitures écologiques et recyclables (éviter les enveloppes à fenêtre)… Vous pouvez également réduire votre impact environnemental en faisant appel à une société éco-responsable pour le nettoyage de vos locaux. Les entreprises de nettoyage sont de plus en plus nombreuses à utiliser un maximum de produits éco-labellisés.

Difficulté 💚  |  Coût 💛

Aller plus loin : les normes ISO

Nous ne pouvions pas terminer cet article sans mentionner les normes ISO. Si vous souhaitez effectuer une transition énergétique complète tout en étant accompagné et obtenir un certificat, c’est vers elles qu’il faudra vous tourner. Deux normes ISO se distinguent dans ce domaine.

La norme ISO 14001 : management environnemental

La norme ISO 14001 est la norme de référence pour mettre en place un Système de Management Environnemental au sein de votre entreprise. Ce système permet de mesurer son impact environnemental et de se placer dans une démarche d’amélioration continue. Sa durée d’obtention est comprise entre 6 mois et 2 ans. Peu promue en France, elle représente pourtant un avantage concurrentiel incontournable, aux yeux des clients comme à ceux des candidats. Selon l’Afnor, le Retour sur Investissement est estimé à 12 mois dans la majorité des cas.

La norme ISO 50001 : management énergétique

Autre norme environnementale la plus connue : la norme 50001 publiée fin 2011. Également basée sur l’amélioration continue, elle vise un management efficace de l’énergie afin de réduire l’impact sur le climat et de baisser la facture énergétique de l’entreprise.

Les initiatives pour réduire son impact environnemental sont nombreuses, et nous espérons que vous trouverez votre bonheur dans cet article. Pour faire réellement entrer votre entreprise dans une démarche éco-responsable, il est nécessaire que vos collaborateurs s’engagent au maximum dans cette voie. Pour cela, une bonne communication interne est nécessaire. Celle-ci aura deux objectifs : faciliter la mise en place des initiatives, et féliciter les collaborateurs pour leurs actions menées, chiffres à l’appui, créant ainsi un cercle vertueux dans votre entreprise.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes 8

Vous n'avez pas trouvé cet article utile...

...et nous en sommes désolés 🙁

Comment pouvons-nous l'améliorer ? Que recherchiez-vous en le lisant ?

Joseph

Rédacteur web @ La Boîte à Outils des RH | Linkedin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.